Flux et satellites

La Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon et l’Observatoire de l’Espace poursuivent leur partenariat en 2010 à travers une programmation d’expérimentation théâtrale. Les journaux théâtraux CNN 03#10 : Flux et satellites seront présentés du 22 au 25 mars à la Chartreuse, en collaboration également avec le Festival Hybrides 2.

La rencontre d’été L’Espace, mise en œuvre avait associé la Chartreuse et l’Observatoire de l’Espace afin d’élaborer une réflexion sur les pistes de création ouvertes par la thématique spatiale dans le spectacle vivant. Flux et satellites prolonge cette réflexion en 2010. Des journaux théâtraux seront performés par une équipe artistique à l’heure des journaux télévisés traditionnels. Ce dispositif de création s’inscrit dans le programme artistique des Chartreuse News Network (CNN). Leur réflexion artistique se nourrit des flux d’information continus qui sous-tendent notre société, à l’heure des nouvelles technologies d’information et de communication, et de « l’internet participatif ».

Flux et satellites se focalise sur le séisme survenu à Haïti le 12 janvier, un événement catastrophique du début de l’année 2010. Celui-ci est au croisement des flux médiatiques et d’une information issue plus particulièrement du domaine de l’observation de la Terre, privilégiant les ressources satellitaires. Dans ce cadre, l’action de la Charte « Espace et catastrophes majeures » sera également abordée.

Afin que les artistes se plongent dans l’univers spatial et prennent la mesure de ce qu’impliquent les systèmes d’observation de la Terre, certains d’entre eux participeront à des Immersions spatiales avec l’Observatoire de l’Espace : l’une le 2 mars au siège du CNES, l’autre le 16 mars au Centre spatial de Toulouse avec l’Observatoire de l’Espace. Les carnets de bord de ces  Immersions seront présentés sur ce site à mesure que s’amorcera le travail de création et de réflexion

La transcription théâtrale ainsi construite décrit l’impact des systèmes d’observation de la Terre sur les réseaux terrestres d’information, les modifications qu’ils induisent dans la compréhension des phénomènes environnementaux, sociaux et politiques. Le dispositif satellitaire apparaît comme une composante d’un système basé sur des réseaux humains et dont l’objet d’étude est notre Terre, la documentant sans cesse.