L'Observatoire de l'Espace, le laboratoire arts-science du CNES

Bâtir au jour le jour des rapports nouveaux entre la culture et l'Espace, riches d'une diversité de regards, enracinés dans notre condition humaine : telle est la vocation qui anime l'Observatoire de l'Espace depuis sa création en 2000, au sein du Centre National d'Études Spatiales.

L'Observatoire de l'Espace, en tant que laboratoire d'un genre nouveau, affirme en 2014 sa singularité dans le paysage actuel des démarches « art-science » en faisant la part belle à la subjectivité et à la complexité des êtres et de leur histoire plutôt qu'à l'unique promotion des « nouvelles technologies », en privilégiant la densité des relations humaines à la froide interactivité des machines, en favorisant la construction de nouvelles perceptions, préférée à la simple médiation.

Une telle approche ne peut mieux s'expérimenter que dans ce creuset qu'est l'Espace, où trouvent à s'épanouir connaissances scientifiques et prouesses techniques autant que rêves, désirs et questionnements de toute nature. Encore faut-il embrasser, pour les faire découvrir, toutes les facettes de l'univers spatial, au-delà du prisme médiatique. A ce titre, l'ouverture de l'Observatoire de l'Espace aux disciplines et aux sensibilités les plus diverses se reflète dans des collaborations souvent approfondies et renouvelées avec de multiples acteurs et institutions, dont certaines sont rarement approchées par des organismes scientifiques. L'horizon de ses actions demeure le processus de création, qu'il nourrit en mettant à disposition des artistes que l'Observatoire de l'Espace accompagne une panoplie de ressources et d'outils d'ordinaire peu ou pas accessibles et en construisant de concert avec eux, les dispositifs et les protocoles susceptibles de faire émerger des démarches novatrices.

Ce laboratoire arts-sciences conduit en ce sens l'inventaire du patrimoine culturel de l'Espace, patrimoine matériel et immatériel qui inclut, outre le patrimoine mobilier et immobilier, des archives papier et sonores ainsi que des objets, issus de la culture populaire et savante. Ce fonds est mis en perspective par les travaux de chercheurs en sciences humaines et sociale. Les témoignages directs des acteurs de l'histoire spatiale apportent une inestimable contribution à ce matériau documentaire dont les artistes se saisissent au travers de différentes modalités : résidences en immersion, y compris sous la forme de vols en apesanteur, confrontation aux archives, visites de laboratoires, rencontres avec des ingénieurs, des scientifiques, et plus largement avec différents acteurs de l'univers spatial. A la diversité des champs explorés répond celle des publics, invités à s'inscrire dans une aventure en train de se faire au travers d'expositions et de spectacles. Là encore, tous les imaginaires ont leur place : car c'est bien des enjeux de nos sociétés contemporaines que nous parlent les différentes manières d'envisager notre lien indéfectible au Cosmos.

Edito 2013 Observatoire de l'Espace
Partenariat avec la galerie Serge Aboukrat : Phase zéro
Jusqu’au 23 janvier 2010, une exposition sur l’Espace,
Phase zéro / 96 propositions spatiales, est proposée par la Galerie Serge Aboukrat en partenariat avec l’Observatoire de l’Espace du CNES.
96 artistes et créateurs issus d’horizons différents (plasticiens, peintres, dessinateurs, paysagistes, architectes, designers, musiciens, chorégraphes…) expriment au travers d’une œuvre leur vision de l’Espace. Pour accompagner cette manifestation, un catalogue a été édité par l’Observatoire de l’Espace