L’Observatoire de l’Espace lance « Hors lieu », un appel à projets de performances inspirées par l’expérience de la micropesanteur lors d’un vol parabolique. Le projet retenu sera présenté au festival Sidération en mars 2017.

La thématique : «Espace, lieu d’utopies»
Lorsque l’on considère les changements survenus au XXe siècle, on constate que l’aventure spatiale a été l’un des vecteurs de transformations culturelles majeures de nos sociétés. De fait, le rêve spatial s’est révélé comme un générateur important d’utopies et en conséquence un puissant moteur pour alimenter les désirs de changement des hommes. Mais si l’utopie spatiale a largement irrigué le XXe siècle, de quelle façon l’Espace au XXIe siècle peut-il encore contribuer à la constitution d’un imaginaire collectif ? Au prisme de la thématique de «l’Espace comme lieu d’utopies» et dans la continuité de sa démarche artistique, l’auteur ou collectif propose un projet de forme courte pour la scène. Le projet doit témoigner d’un parti pris artistique fort et d’ambitions esthétiques et intellectuelles qui mettent en exergue l’expérience inédite faite à bord de l’Airbus A310 zéro-G lors de la campagne de vol. Il s’agit pour l’auteur de dessiner l’identité de son travail en rapport direct avec cette expérience de confrontation à l’Espace. Le projet sélectionné sera présenté lors de la septième édition du festival Sidération de l’Observatoire de l’Espace du Cnes à Paris en mars 2017.

Cet appel à projets s’adresse à des équipes artistiques travaillant en langue française, qui sauront créer une courte œuvre scénique à partir d’archives issues du domaine spatial. Une commission choisira les meilleurs projets.

Date limite de dépôt des dossiers de candidature : 6 juin 2016

Télécharger l’appel à projets


Hélène Frappat à bord de l’Airbus Zéro-G