Prévisions, une exposition de plans d’engins spatiaux aux Abattoirs Frac Midi-Pyrénées coproduite par l’Observatoire de l’Espace.

Du 15 juin au 28 août 2016, les visiteurs du musée des Abattoirs à Toulouse pourront faire une expérience étonnante de l’Espace avec l’exposition Prévisions.

La recherche spatiale est créatrice de formes tracées et dessinées, représentations qui permettent de visualiser, en tout ou en partie, l’objet à venir, fusée ou satellite, robot ou module de station spatiale. Le plan est un support de prédilection des chercheurs et ingénieurs pour voir et donner à voir. L’exposition Prévisions propose de prolonger l’exercice du regard propre à cette recherche mais aussi de le réorienter par la prise en considération des qualités formelles des plans, détachés des contingents explicatifs qui les accompagnent, afin que s’en dégage cette esthétique de la sidération qui les caractérise.
Elle invite ainsi ses visiteurs à effectuer une expérience de l’Espace à travers la lecture de plans d’objets pensés pour y voyager : premières fusées (1936), sonde d’exploration spatiale Giotto (1986), lanceur de satellite Diamant (1965), satellite de télécommunication Symphonie (1972), fusées A4 (1945), atterrisseur cométaire Philae (2003), satellite de géodésie Starlette (1974), modules de la station spatiale MIR (1980)… Une diversité d’objets se distinguant par leurs fonctions et leurs formes, mais aussi par la variété des techniques de la représentation (de la plume au numérique), des formats de présentation (certains plans s’étirent sur les murs d’autres se contractent en une seule page) et des découpes de l’objet à créer (du plan le plus général au plus détaillé). Car au fur et à mesure de l’avancée d’un programme spatial, de nouvelles représentations sont nécessaires pour visualiser l’avancée du projet, qui génère une production continue d’images de l’objet. Les plans évoluent, se précisent. Loin d’être anecdotique ou simplement illustrative, la représentation est ici un véritable support de pensée : elle porte en elle le concept de l’objet à venir. A travers cette exposition, le visiteur s’immerge dans l’aventure spatiale en se plongeant-dans l’intimité de la conception des engins spatiaux mais aussi en projetant, avec ces objets fascinants, un voyage dans l’Espace.

Exposition coproduite par les Abattoirs, Frac Midi-Pyrénées et l’Observatoire de l’Espace du CNES. Commissariat : Gérard Azoulay et Christophe Kihm, assistés de Floriane Germain et Hervé Moulin. Remerciements aux prêteurs de l’exposition : l’INPI, les archives du Deutsche Museum, l’Institut européen de recherches spatiales de l’ESA, le CNES, la Cité de l’Espace, le Laboratoire de Physique des Plasmas, unité mixte du CNRS et les prêteurs privés.

visuel de l’exposition Prévisions