Exposition Gravité Zéro aux Abattoirs de Toulouse

La collection d’art contemporain de l’Observatoire de l’Espace, déposée à l’automne aux Abattoirs, Musée - Frac Occitanie Toulouse, est exposée aux côtés d’autres pièces dans le cadre de l’exposition Gravité Zéro.

Le propos est d’aborder ce que la création retient de l’aventure spatiale et par quels moyens l’artiste a pu s’imaginer en spationaute et en pionnier. En s’appuyant sur les récits de chercheurs, ingénieurs, ou spationautes, qui tous à leur manière ont tenté de s’arracher à la gravité terrestre, ou en puisant dans l’histoire populaire et politique de cette épopée, les artistes nous incitent à redécouvrir l’aventure spatiale. Le récit qu’ils en font n’occulte ni les rêves ni les interrogations qu’elle a pu susciter.

Depuis près de 10 ans, l’Observatoire de l’Espace apporte son soutien à la création artistique à travers deux programmes de résidence artistique et des appels à projets, notamment pour la Nuit Blanche à Paris. Le fruit de ce travail d’accompagnement est désormais en dépôt aux Abattoirs de Toulouse qui organisent pour l’occasion une exposition consacrée à l’art inspiré de l’Espace. L’imagination comme outil d’exploration est mise au premier plan, associée à la recherche scientifique, aux archives et à la rencontre avec des acteurs du monde spatial. Les œuvres issues de ce processus de création offrent un regard nouveau, décalé, poétique sur des concepts et des lieux souvent déclarés inaccessibles.

Gravité Zéro fait la part belle aux rêves d’Espace qui traversent la seconde moitié du 20e siècle et ce début de 21e siècle en réunissant une quarantaine d’œuvres. Certaines ont bien fait le voyage hors de l’attraction terrestre comme Moon Museum et Télescope intérieur (Eduardo Kac), d’autres évoquent le désir d’ailleurs, qu’il soit joyeux, A la conquête de l’Espace ! (Erwan Venn), ou plus mélancolique, En attendant Mars (Bertrand Dezoteux), d’autres encore abordent la question politique, consubstantielle à l’aventure spatiale, Relique avant-garde (Raphaël Dallaporta) ou encore Du désert, Diamant s'en va (Bruno Petremann). Sculpture, photographie, marionnettes, film, dessin ou encore installations, chaque regard d’artiste porté sur le domaine spatial est singulier et apporte la confirmation qu’il est un terrain d’exploration artistique d’une richesse étonnante.

Les artistes de Gravité Zéro :

Halil Altindere
Antoine Belot
Sylvie Bonnot
Marvin Gaye Chetwynd
Raphaël Dallaporta
Johan Decaix
Cristina De Middel
Bertrand Dezoteux
Joana Hadjithomas & Khalil Joreige
Cédric Hoareau et Vincent Odon
Alain Jacquet
Eduardo Kac
Yves Klein
Moon Museum (John Chamberlain, Forrest Myers, David Novros, Claes Oldenburg, Robert Rauschenberg, Andy Warhol)
Loïc Pantaly
Olivier Perriquet
Bruno Petremann
Jefferson Pinder
Simon Ripoll-Hurier
Romain Sein
Sputniko
Paul Van Hoeydonck
Erwan Venn
Simon Zagari

Affiche de l'exposition Gravité zéro