Exposition SATELLITE ou l’observation provoquée

Fruit d’une collaboration entre l’Observatoire de l’Espace du CNES et l’Ecole Supérieure des Beaux Arts de Paris (ENSBA), l’exposition SATELLITE ou l’observation provoquée organisée au Centre d’art Le Lait est présentée du 16 mai au 27 Juin 2010. Cette manifestation est inaugurée le 15 mai 2010, avec une performance de Natalia Jaime Cortez.

Sur une initiative de l’Observatoire de l’Espace et avec la collaboration de Marc Pataut, chercheur et enseignant à l’ENSBA, de jeunes artistes diplômés de l’ENSBA, Natalia Jaime-Cortez, Romaric de Meyer Stockman, Marie-Sybille Lainé, Nathalie Novain, Antoine Yoseph, Lucy Watts et Thiago Máximo, et Emeline Eudes, chercheuse en esthétique, se sont réunis au CNES pendant près d’un an pour réfléchir ensemble à la notion d’Espace dans le cadre d’un séminaire-atelier. Des personnalités du monde spatial comme Michel Viso, exobiologiste, ou Sylvie Marzocchi, responsable de l’information géographique à la direction des programmes du CNES, ont ouvert le débat et nourri leurs questionnements.
Ce processus de réflexion a donné lieu à une intense production artistique, photographies, vidéos, sculptures et œuvres sur papier, présentée au Centre d’art Le Lait à Albi. Parallèlement à l’exposition de ces productions, l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris édite un catalogue qui rend compte des processus de réflexion des artistes.

L’Espace tel qu’il s’offre à nous aujourd’hui induit en effet une modification de nos perceptions et ouvre un champ de possibilités nouvelles en matière de création artistique. De l’emploi de matériaux originaux à la réflexion sur la transformation du rapport au corps dans l’Espace, le spatial donne accès à des perspectives inédites en art que ce séminaire-atelier a tenté d’explorer.

La conférence du 16 juin 2010 « Donner vie à l’espace, travail d’artistes, travail de chercheur », animée par Michel Viso, Emeline Eudes, Natalia Jaime-Cortez et Marie Sybille Lainé apporte également un éclairage supplémentaire à ces questionnements.


Travaux des artistes