L’Observatoire de l’Espace présentera trois œuvres créées pour l’occasion lors de Nuit Blanche le 1er octobre 2016 au siège du CNES à Paris.

Loïc Pantaly, Olivier Perriquet ainsi que Vincent Odon & Cédric Hoareau vont créer des œuvres à partir d’archives graphiques spatiales.

À la suite de l’appel à projets lancé aux artistes plasticiens, la commission réunie par l’Observatoire de l’Espace a retenu, parmi les 120 dossiers reçus, les projets de Loïc Pantaly, Olivier Perriquet et Vincent Odon & Cédric Hoareau. Ils seront présentés dans le cadre d’une exposition sur le thème des archives spatiales au siège du CNES lors de Nuit Blanche 2016, le 1er octobre prochain. Images de pensée reflets de l’aventure spatiale, ces archives graphiques – plans, dessins, schémas – recèlent un potentiel d’inspiration dont ces artistes s’empareront pour réaliser leurs œuvres.

Loïc Pantaly construit rébus graphiques et machines d’apparence inutile dans un jeu de langage qui confronte avec humour le spectateur aux processus de création à l’origine d’une œuvre qu’il ne comprend pas au premier abord. Lecteur de Jarry et de Topor, il s’inspire notamment de la ‘pataphysique, la science des solutions imaginaires, pour construire un univers esthétique interactif. Avec « Projet SSCP », Loïc Pantaly poursuit ce travail et propose une installation entre archives véritables recomposées et extrapolations plastiques. Il invite le spectateur à se plonger dans cette œuvre de bricologie humoristique et poétique et à découvrir une matérialisation des processus de construction mentale à l’œuvre dans les archives spatiales.

La pratique artistique d’Olivier Perriquet entre dans le champ du cinéma expérimental et est plus particulièrement liée au found footage, technique de création vidéo à partir de films non réalisés par l’artiste. Il s’intéresse aux effets d’illusion générés par l’image en mouvement et à l’engagement du public dans l’expérience esthétique. Il élabore pour Nuit Blanche 2016 « POST-MACHINE », une installation vidéo reprenant la technique du Pepper‘s Ghost. Les archives s’y déploient et y prennent leur autonomie par des effets de morphogénèse. S’y mêlent ainsi technique de projection ancienne et grammaire du cinéma expérimental pour une expérience immersive et contemplative à la lisière du trouble.

« La Surenchère » est un projet conduit depuis 2008 par Vincent Odon et Cédric Hoareau autour du dépassement et de la confrontation entre artistes. Investissant l'espace public pour en détourner ses objets familiers par des moyens artistiques aussi divers que le dessin, la sculpture et la performance, ils interrogent le rapport des corps à leur environnement à travers les questions de surconsommation, de nomadisme et de compétition. Ils créeront pour Nuit Blanche 2016 un nouveau chapitre de cette « Surenchère » spécialement élaboré à partir des archives graphiques du CNES. Installation vidéo et objets fabriqués pendant les prises de vue y construiront un échange drôle, poétique, ironique ou malicieux comme autant de réponses aux défis inspirés par les archives qu'ils se lanceront.


Plan du moteur Vulcain