L'actualité de Télescope intérieur

Eduardo Kac présente son œuvre, Télescope intérieur, au Bienalsur de Buenos Aires du 1er novembre au 30 décembre 2017 tandis que le film réalisé par Virgile Novarina est programmé début novembre aux États-Unis dans deux festivals dédiés au film d'artiste.

Le plasticien Eduardo Kac s'est associé à Thomas Pesquet pour concevoir une œuvre dont le sens ne se découvre qu'en état de micro-gravité. Les deux feuilles de papier découpées et pliées, flottant librement à bord de la Station spatiale internationale, forment Télescope intérieur et conduisent son utilisateur autant que son spectateur à retourner le regard vers la Terre et l'humanité. Virgile Novarine a suivi toutes les étapes de cette création artistique et a réalisé un moyen métrage qui retrace la vie du projet.

La biennale d'art contemporain sud-américaine, Bienalsur, accueille Eduardo Kac et son œuvre Télescope intérieur à partir du 1er novembre. Ouverte dès septembre 2017, elle a pour particularité de se dérouler simultanément dans une trentaine de villes du monde entier, souhaitant créer ainsi un territoire abstrait, un panorama de la création contemporaine. Télescope intérieur sera exposé à Buenos Aires jusqu'au 30 décembre.

Le film de Virgile Novarina, Télescope intérieur, une œuvre spatiale d'Eduardo Kac, a quant a lui été sélectionné dans deux festivals californiens. Le Plebiean Film Festival de San Diego diffusera en partenariat avec le Media Art Center Cinema l'œuvre de Virgile Novarine. Le Pembroke Taparelli Arts and Film festival de Los Angeles a quant à lui retenu ce film dans la catégorie « International Short Film » parmi 12 contributions artistiques. Il a pour thème « Visions of change » auquel le concept de « poésie spatiale » développé par Eduardo Kac répond par sa démarche novatrice.

Visionner la performance artisitique de Thomas Pesquet

Telescope intérieur