Eingepflanzt, une œuvre décalée sur le thème du programme spatial Symphonie

Eingepflanzt, œuvre de Simon Ripoll-Hurier inspirée du programme spatial Symphonie, est présentée à la galerie Duchamp à Yvetot du 7 novembre au 17 décembre 2014 dans le cadre de l’exposition « Situation Room ».

Simon Ripoll-Hurier a créé Eingepflanzt pour l’exposition Contakt réalisée au siège du CNES par l’Observatoire de l’Espace à l’occasion de Nuit Blanche 2014. Dans ce film de fiction constitué à partir de vidéos d’archives, Simon Ripoll-Hurier propose une nouvelle lecture du programme spatial Symphonie : et si celui-ci n’avait pas eu pour objectif d’envoyer des satellites dans l’espace, mais de concevoir un implant psychotronique ouvrant la voie aux communications télépathiques ? Il réécrit ainsi l’histoire du programme, sur le mode de la science-fiction.
Cette œuvre est à nouveau exposée à l’occasion de « Situation Room » à la galerie Duchamp à Yvetot.
Dans ce projet intitulé « Situation room », l’exposition est mise en abyme. Les objets et les œuvres sont mis en situation, les artistes Guillaume Constantin et Jonathan Loppin jouant sur la présentation d’objets, la modification de ces objets ou de leur contexte.

La galerie Duchamp à Yvetot a choisi de présenter Eingepflanzt à cette occasion car l’œuvre s’inscrit dans l’exposition « Situation Room » à plusieurs titres, notamment par l’ambiguïté volontaire entre réalité et fiction et la mise en scène d’un récit.

L’Observatoire de l’Espace du CNES, à travers cette commande artistique et le prêt de cette œuvre, soutient la jeune création contemporaine et contribue à faire émerger de nouveaux récits de l’Espace qui révèlent la présence du spatial dans notre histoire, notre imaginaire et notre quotidien




exposition-eingepflanztexposition-eingepflanzt