Anaïs Tondeur, plasticienne en résidence à l’Observatoire de l’Espace du CNES

Anaïs Tondeur est plasticienne et travaille actuellement sur un projet intitulé Mutation du visible, récit graphique de l’évolution de nos connaissances de la Lune au fil des âges et des cultures.

Des mythes cosmogoniques aux paréidolies, de l’impact des découvertes instrumentales aux missions spatiales, sa recherche explore la façon dont la perception de notre satellite a changé, et retrace ainsi une mutation du visible.
Dans le cadre de sa résidence hors-les-murs à l’Observatoire de l’Espace, elle effectue les recherches préalables à ses futurs dessins qui seront tournés vers les périodes ayant précédé l’invention du télescope, puis l’exploration spatiale afin d’esquisser un déplacement de l’imaginaire vers un lieu alors, encore vierge d’observation, la face cachée de la lune.




Anaïs Tondeur vit et travaille entre Paris et Londres. Son travail artistique s’appuie sur une exploration de l’interface entre faits et fiction, art et science, mémoire et perception, espace et temps. Dans une pratique prédominée par les techniques de dessins, des débuts de la photographie, d’installations et des nouveaux médias, son travail met en récit des questions liées à l’évolution des savoirs et à l’impact de l’humain sur son environnement, au travers d’expéditions réelles ou fictives.



images d'anais tondeur