Trois nouveaux artistes ont intégré le programme « Création et Imaginaire spatial » suite à la dernière commission artistique

Les circassiens de la Compagnie Barks, le designer Octave De Gaulle et le plasticien vidéaste Bertrand Dezoteux ont été sélectionnés lors de la dernière commission artistique pour une résidence hors-les-murs à l’Observatoire de l’Espace pour les accompagner dans leur nouveau projet.


Compagnie Barks

acrobatie de la Compagnie Barks

Bastien Dausse et François Lemoine sont deux circassiens acrobates, fondateurs de la compagnie BARKS. Ils s’engagent dans une recherche spécifique sur un répertoire de gestes pour créer des moments de suspension qui paraissent impossibles et irréels. Ils travaillent une séquence liée à la perception de la gravité grâce à des dispositifs mécaniques, de vidéo-projection ou d’acrobatie. Ils pourront s’appuyer sur un fonds iconographique et des témoignages afin de s’approcher au plus près de l’apparence des mouvements de l’apesanteur pour simuler cet état dans leur spectacle à travers leur dispositif. Ils sont lauréats 2015 de la bourse à l'écriture Beaumarchais-SACD.


Octave De Gaulle

Octave de Gaulle consulte des documents relatifs à la vie en apesanteur

Ce jeune designer consacre ses recherches aux formes et objets qui accompagneront la civilisation de l’Espace. Il voit l’aménagement des habitacles spatiaux comme un nouveau défi : comment concevoir des formes alors que les principes fondamentaux du design sont à remettre en question ? Il travaille actuellement sur un système d’aménagement intérieur visant à faciliter la mobilité, le stockage de petits objets et les différentes activités. Au cours de sa résidence, il a déjà pu consulter « NASA 3000 » qui constitue l’ensemble des spécifications techniques sur la conception des habitacles actuels. Il pourra également dans les mois à venir avoir accès à des modules existants.


Bertrand Dezoteux

Vues de la « capsule » spatiale imaginée par Bertrand Dezoteux


Le projet du plasticien, intitulé Mars 500, prend pour cadre le programme éponyme russe de simultation de voyage sur Mars qui s’est déroulé de 2010 à 2011. Cette expérience réunissait six individus triés sur le volet pour vivre en huis-clos dans un habitacle de fusée spatiale pendant 520 jours, la durée estimée d’un aller-retour sur Mars. Bertrand Dezoteux souhaite transposer ce programme de simulation dans une pratique artistique. Il transforme son atelier en capsule spatiale durant 520 jours pour accueillir diverses expériences, entretiens et question-nements relatifs à trois questions principales : les expériences scientifiques transposées dans une pratique artistique (structuration du temps libre, création de dispositifs qui contraignent le corps) ; le quotidien en milieu isolé, en art, en science et dans la défense ; et enfin la représentation de l’Espace et de l’aventure spatiale à travers Mars 500. L’Observatoire de l’Espace va notamment lui fournir des informations et documents plus précis sur le projet Mars 500.
Bertrand Dezoteux est lauréat Art contemporain 2015 des Audi Talent Awards pour ce projet artistique.




mannequin en position d’apesanteur dans un prototype spatial d’Octave de Gaulle