SolarWind, la météorologie de l’Espace vue par l’artiste Laurent Grasso

Cette œuvre monumentale pérenne transcrit avec poésie les mouvements cosmiques par le biais de projections lumineuses sur les parois des silos Calcia situés à la périphérie du 13ème arrondissement de Paris.

Laurent Grasso, dont le travail porte sur les notions de science, de croyance, de leurre et de fiction s'est intéressé à la météorologie de l'espace et à des phénomènes transitoires tels le passage des astéroïdes ou les émissions des supernovæ pour créer une cartographie mouvante et colorée de ces phénomènes cosmiques. L’œuvre joue sur nos peurs contemporaines en créant une tension autour de l’inconnu lié aux phénomènes spatiaux et de leurs possibles effets sur la Terre.

SolarWind transcrit avec poésie ces différents phénomènes par le biais de projections lumineuses sur les parois des silos Calcia, situés aux abords extérieurs du 13ème arrondissement de Paris. L’œuvre est en particulier visible par les centaines de milliers d’automobilistes qui circulent sur le périphérique la nuit.

L’Observatoire de l’Espace a travaillé avec Laurent Grasso pour définir les phénomènes spatiaux qu’il souhaitait retranscrire à travers SolarWind et a organisé la collecte des données scientifiques auprès des laboratoires partenaires. Les fluctuations de couleurs et de lumière projetées sur les parois des silos traduiront l’évolution de l’état du cosmos, comme un oracle de forces invisibles agissant sur notre planète.

La météorologie de l’Espace est un domaine émergent de la recherche spatiale qui s’intéresse à l’influence du Soleil sur l’environnement terrestre. Elle est la principale source d’inspiration de l’œuvre SolarWind de Laurent Grasso qui y a ajouté la représentation d’évènements tels que les astéroïdes qui s’approchent de la Terre ou les sursauts gamma, intenses dégagements d’énergie liés à la formation des étoiles.

Les observations du soleil par les satellites SDO et SoHO sont mises à disposition par l'Institut d'Astrophysique Spatiale. Les informations sur les astéroïdes détectées par des téléscopes et radars au sol sont collectées par l'Observatoire de la Côte d'Azur et les observations des supernovæ par les satellites SWIFT et Integral sont fournies par le Laboratoire d'Astrophysique de Marseille. Chaque laboratoire a mis au point en collaboration avec les équipes de Laurent Grasso les systèmes de transfert de données qui permettront d’alimenter l’œuvre pendant dix ans .


Solar Wind de Laurent Grasso