Facebook icon forwerd icon
#3 
logo des cahiers de l'Observatoire de l'Espace
Les Cahiers
de l'Observatoire de l'Espace
le laboratoire Arts-Sciences
du CNES
Matériaux Processus Créations

SOMMAIRE > janvier-mars 2015Matériauxles objets spatiaux revenus de l'Espace | Processus > Les nouveaux résidents | Focus : un véhicule spatial embarque un dispositif artistique | Créations des artistes proposent un regard original sur l'Espace | Agenda | L'Observatoire de l'Espace du CNES

2015 : de nouveaux récits de l'Espace
Convaincu que l’aventure spatiale a été l’un des vecteurs de transformations culturelles majeures au XXe siècle, et que le rêve spatial s’est révélé un puissant moteur pour alimenter les désirs de changement des hommes, l’Observatoire de l’Espace, le laboratoire arts-sciences du CNES, réaffirme en 2015, sa vocation de bâtir au jour le jour des rapports nouveaux entre la culture et l'Espace. Pour cela, nous nous attachons à analyser et montrer la place qu’occupe l’Espace dans notre histoire, nos représentations et notre imaginaire. Nous mettons à disposition ces recherches sous forme de Matériaux à des artistes afin qu’ils élaborent des Créations inspirées par des notions liées à des problématiques spatiales telles que l’indépendance et la souveraineté, les mutations du corps, ou encore les télécommunications. Ce sont les thèmes que nous aborderons cette année à travers les différents Processus d’appropriation que nous inventons avec les artistes pour faire de l’Espace un puissant embrayeur d’imaginaire. Gérard Azoulay  
 

Matériaux

 

> LES objets REVENUS DE L’ESPACE,
des pièces qui attisent l’imagination

 

Parmi les éléments patrimoniaux visibles dans les laboratoires spatiaux et les musées, certains possèdent l’étonnante particularité d’être allés dans l’Espace et d’en être revenus.

L’expérience Frecopa

> L’expérience Frecopa. © CNES

L’expérience Comet

> L’expérience Comet © CNES

Morceau du réservoir de Cosmos-1984

> Morceau du réservoir de Cosmos-1984 © CNES

Ainsi, les expériences FRECOPA, destinées à étudier le vieillissement des matériaux dans l’Espace, furent placées à bord du satellite américain LDEF, lancé en 1984 par la navette Challenger pour être récupérées et ramenées sur Terre en 1990 par la navette Columbia après 32 422 révolutions autour de la Terre. Les boîtiers COMET (collecteurs de matière extraterrestre), véritables filets à papillons de l’Espace, ont eux été transportés à bord de la station MIR avant d’être ouverts dans l’Espace durant 6 jours en octobre 1995 pour recueillir les particules de l’essaim d’étoiles filantes des Orionides puis d’être repliés et ramenés sur Terre en février 1996 pour analyse.

Phénomène très rare, lors de la désorbitation en 1989 du satellite de surveillance militaire russe Cosmos-1984, un morceau du réservoir a été retrouvé sur le sol français après avoir échappé à la destruction due à l’échauffement subi par le satellite lors de sa traversée de l’atmosphère.

D’autres objets, bien plus proches de notre quotidien, sont aussi revenus de l’Espace. C’est ainsi que Jean-Loup Chrétien, lors du vol PVH en 1982, emporte sur la station MIR un petit orgue électronique retrouvé par le spationaute lors du vol Aragatz de 1992.
Enfin, lors de la mission Andromède d’octobre 2001, Claudie Haigneré emporte avec elle l’ « Euro de l’Espace », pièce de monnaie frappée spécialement pour cette occasion par la Monnaie de Paris avant la mise en circulation matérielle de la nouvelle monnaie européenne le 1er janvier 2002.

Ces objets, du plus banal au plus technique, prennent tous une autre dimension dans notre imaginaire, du fait de leur voyage dans l’Espace. Ce lien qui les unit malgré leur disparité en fait une sorte de collection susceptible de constituer un point de départ à la création d’un nouveau récit de l’Espace
.

À consulter. Ce matériau est consultable sur rendez-vous à l’Observatoire de l’Espace du CNES et chez ses partenaires.   

 

Processus

 

> Les nouveaux résidents  
de l'Observatoire de l'Espace

 

A la suite de la commission de décembre 2014, Marina Gadonneix, Sarah Harper, Christine Montalbetti et Anaïs Tondeur participent désormais au programme
« Création et Imaginaire Spatial ».

Nous vous présentons ici, les travaux de Thaddée et Mathilde Fernandez, actuellement en résidence hors-les-murs.
Travail de collage de la plasticienne Thaddée

 

Thaddée – plasticienne,

Thaddée, développe un travail de collage papier à partir de sources graphiques collectées dans des ouvrages scientifiques anciens. Elle ambitionne d’ouvrir sa pratique à la vidéo, et a sollicité l’Observatoire de l’Espace pour accéder au matériau visuel de son premier film, qu’elle souhaite composer d’images de matière et de phénomènes physiques spatiaux. Thaddée est l’auteur de l'œuvre mise en couverture de la revue Espace(s) 10.
thaddee.over-blog.com   
 
La pièce Cosmonaute Fantôme de Mathilde Fernandez

 

Mathilde Fernandez – performeuse

Mathilde Fernandez a sollicité l’Observatoire de l’Espace pour l’élaboration de sa pièce Cosmonaute Fantôme, une forme performative et cinématographique qui mêle des éléments documentaires issus de l’histoire spatiale, à un récit fictionnel autour d’un personnage féminin embarqué dans un voyage interstellaire.
MathildeFernandez   
 

> Focus <

> UN VéHiCULE  SPATIAL embarque un dispositif artistique

Le projet Ciel du plasticien Bertrand Rigaux

 

Le plasticien Bertrand Rigaux a sollicité la collaboration de l’Observatoire de l’Espace pour son projet Ciel qui consiste à filmer des variations de teinte du ciel, à mesure d’une élévation dans les airs. Le désir qui motive cette expérience est de « cristalliser ou d’attiser l’imaginaire, et littéralement mais imperceptiblement de montrer ce qui est difficilement concevable : l’avancée vers l’inconnu en absence de tous repères ». L’Observatoire de l’Espace a organisé l’expertise technique de ce dispositif par des ingénieurs de la sous-direction ballon du CNES. Ces derniers vont permettre de mener à bien la réalisation de cette prise de vue qui utilise un ballon léger dilatable comme un moyen d’élévation invisible, pour observer le vide. L’enregistrement brut de cette ascension tente de restituer selon Bertrand Rigaux une certaine “conquête de l’espace” et d’approcher, au figuré comme au sens propre, nos limites.
 

Créations

 

> A PARTIR D'ECHANGES AVEC LES SCIENTIFIQUES, des artistes proposent un regard original sur l'Espace, dans un registre différent de la médiation scientifique

 
Fractal lors du fastival Sidérationn en 2014

> Fractal lors du fastival Sidérationn en 2014. © CNES

Clément Thirion - Fractal

Fractal est un spectacle de Clément Thirion réalisé au cours de l’année 2013, notamment suite aux multiples échanges entre le comédien et Michel Viso, exobiologiste au CNES. Leurs discussions ont permis à Clément Thirion d’approfondir ses connaissances sur les recherches en cours en ce qui concerne la vie extraterrestre et d’étoffer son discours sur la géométrie fractale. Avec humour, sa pièce met en scène le frottement de ces deux thématiques, invoquant un contact avec des extra-terrestres pour interroger notre propre regard sur le monde et sur l'Humanité. Après sa performance au festival Sidération 2014, une nouvelle étape dans la création de Fractal sera présentée lors du festival Artdanthé au Théâtre de Vanves le 24 février 2015.   
www.kosmocompany.net
WOW! de Frédéric Ferrer

> WOW! de Frédéric Ferrer. © CNES/D. Ducros

Frédéric Ferrer -Wow!

WOW! c’est l’exclamation rédigée par la personne qui a détecté un signal très étrange dans le bruit de l’univers le 15 août 1977. Frédéric Ferrer en fait le point de départ de sa conférence-performance qui part du postulat que l’avenir de l’espèce humaine sur Terre est menacé et qu’il lui faudra trouver une nouvelle terre d’accueil. L’artiste géographe a préparé cette création à l’occasion d’une résidence hors-les-murs à l’Observatoire de l’Espace du CNES. Pour élaborer cette nouvelle conférence décalée, il a ainsi rencontré, via l’Observatoire de l’Espace, plusieurs chercheurs spécialistes de la terraformation ou exobiologistes. Leur avis sur les possibilités pour l’homme de s’installer sur une autre planète divergent et élargissent nos horizons. WOW! a été présentée pour la première fois le 24 janvier au théâtre du Rond-Point et sera en tournée dans toute la France.    
www.verticaldetour.org
 

Agenda

 

L'Observatoire de l'Espace du CNES organise, soutient ou participe à des projets, rencontres, expositions, événements, festivals, spectacles.

WOW! de Frédéric Ferrer
27 février - Espace Malraux Scène Nationale - Chambéry
12 mars - le Phénix – Valenciennes 14 mars - Saint-Jean d'Angély
31 mars et 1er avril – Théâtre la Vignette - Montpellier
 
Fractal de Clément Thirion
24 février à 21h – festival Artdanthé Théâtre de Vanves
Infos Tel : 01.41.33.93.70
Site : www.theatre-vanves.fr
 

 

 
Espace(s) fait sa revue
6 mars Centre International de Poésie Marseille
Quatrième épisode de cette série d’événements littéraires dédiée aux dix ans de la revue Espace(s)
Infos Tel : 04 91 91 26 45
Site : www.cnes-observatoire.fr
 
Festival Sidération
Du 19 au 22 mars – CNES - Paris
Infos Tel : 01.44 76 75 22
Site : www.cnes-observatoire.fr

 
 
L'observatoire de l'espace du CNES

Au sein du CNES, l'Observatoire de l'Espace est un laboratoire « Arts-Sciences » qui propose une démarche originale pour faire émerger savoirs et créations autour de l'Espace. En révélant la présence du spatial dans notre histoire, notre imaginaire et notre quotidien, l'Observatoire de l'Espace propose un nouveau regard sur notre société contemporaine. Pour partager avec chaque citoyen la richesse de l'aventure spatiale, l'Observatoire de l'Espace travaille avec des artistes, des chercheurs de tous horizons et des institutions culturelles et présente le fruit de ces collaborations sous des formes variées : livres, expositions, festivals, rencontres…

Pour nous contacter par courriel :

Site :

Les Cahiers de l'Observatoire de l'Espace du CNES 
Responsable de la publication : Jean-Yves Le Gall - Responsable de la rédaction : Gérard Azoulay - Ont collaboré à ce numéro : Francis Baros, Perrine Gamot et Florence Verlhac - Design graphique : Alexandre Szames - Maquette : Active Design 
© CNES - janvier-mars 2015