Pierre Meunier en impesanteur

Le 31 mars et le 1er avril 2010, Pierre Meunier, personnalité atypique du monde du théâtre et du cirque, a volé à bord de l’Airbus Zéro-G lors de sa résidence dans le cadre du programme Des écrivains en impesanteur avec l’Observatoire de l’Espace du CNES.



Cette résidence, qui avait également permis aux artistes Kitsou Dubois et Sonia Chiambretto de se confronter à la question de la pesanteur, lui offre la possibilité de rendre compte de son expérience et de la recherche artistique qu’il a menée à bord de l’appareil. Pierre Meunier travaille en effet depuis longtemps sur la lutte entre Léopold Fliegestein, personnage qu’il incarne à la scène, et son ennemie déclarée, la pesanteur, ainsi que sur l’idée du « cogito pondéral ». Son séjour à bord de l’avion lui a enfin permis de visualiser l’évolution des corps (une pierre fixée à un ressort et une pierre libre, qui l’accompagnent habituellement sur scène) dans un milieu libéré de la pesanteur.

Avant le vol, Pierre Meunier avait également rencontré l’équipe de Christine Assaiante, chercheuse au CNRS à Marseille, dont les recherches portent sur l’adaptation des représentations internes à la microgravité, telles qu’elles sont codées dans le cerveau. A bord de l’avion Zéro-G, il a pu observer leurs expériences.

Ces différentes données qu’il a collectées : observations, expérience personnelle, rencontre avec les chercheurs, sont autant de matériaux pour son travail artistique. A la suite de ce vol, Pierre Meunier travaillera à plusieurs créations artistiques, notamment à un récit sonore pour le service Fictions de France Culture ainsi que sur le développement d’une petite forme théâtrale à l’Echangeur de Bagnolet en novembre 2010.

Son expérience à bord de l’avion est également à l’origine de l’écriture d’un texte qu’il nous livre ici.