Introduction de Comment j'ai appris à ne plus m'en faire et à aimer le réchauffement climatique De et par Frédéric Ferrer

Dans une atmosphère de pénombre orangée, dans des agencements de câbles et de pédales, les deux musiciens aux guitares traitées sans égards ont tracé des combinatoires inouïes, alliages de rugosités et de stridences virtuoses. Face à face pour créer leur alchimie sonore, ils ont déployé entre eux un découpage d'allure classique bien qu'improvisé qui évoque un voyage dans l'espace. Une introduction, mais faudrait-il dire un décollage ; un développement, marqué par l'apparition sur l'écran d'une animation de nuées de symboles graphiques perpétuellement recomposées par un logiciel signé du plasticien Eduardo Kac, mais était-ce un vol dans un ailleurs ; et un final, mais comment ne pas y entendre la violence d'un retour, loin du point de départ. Leurs jeux alors se sont mutés en moteurs d'un voyage à nul autre pareil.

Résonances
par Jean-François Pauvros et Jean-Marc Montera, duo de guitaristes sur une œuvre numérique d'Eduardo Kac
6/22