La chute du Cosmonaute De Jean-Bernard Pouy

Une épopée romantique fragmentée où s'affronte la raison d'état et le désir d'amour. Voilà ce qui s'est dévoilé quand l'auteur et les deux acteurs entrent en scène, ou plutôt dans leurs espaces mentaux recomposés par microphones, caméra directe, petit et grand écrans. Jason, le jeune homme, se croit depuis l'enfance sur la Lune et tente d'établir un dialogue avec celle qui se dit sa mère. Elle, lunettes noires, foulard, et sensualité maintenue au-delà de toutes ses fatigues, tente de le calmer. Nous sommes pris par sa voix, son image distanciée en gros plan. Un continuum vidéo de vol spatial documenté, d'enfer hollywoodien médicalisé et de nature terrestre rêvée, nous oriente dans l'imaginaire des personnages. Et quand le « président » prend la parole pour ramener l'ordre et la raison, le pouvoir alors se met à l'œuvre…

Sol Victus
mise en voix et en vidéo d'un texte de Franck Meyrous
7/22