« Sur l’alibi d’une brève immersion auprès de ceux qui s’occupent des lanceurs, j’écris en empathie en détricotant mes obsessions : déplacement de vocabulaire, chute libre dans l’interprétation, personnification, et traduction subjective. Je n’écoute pas ce qu’on me dit, je le décale, je guette la moindre faille et c’est ma feuille de route, je suis moi-même une anomalie, et passée une fièvre de type Oulipo due à un déplacement de vocabulaire (sans gravité), j’expérimente une parole qui ne peut pas se passer de vous. Dans laquelle on s’entraîne à monter. »

Claire Rengade, à propos de Tout ce qui monte un jour

Claire Rengade a assisté en direct depuis une salle de visioconférence au lancement d’une fusée et rencontré les différents protagonistes de la mise en œuvre d’un programme spatial, dans le cadre d’une résidence de l’Observatoire de l’Espace. A partir de cette expérience, elle a proposé à Sidération une lecture performée.

 

Tout ce qui monte un jour
Une performance scénique de Claire Rengade.
10/22