La performance présentée par Florent Trochel plongeait trois silhouettes d’astronautes dans le faisceau d’une image incertaine. Entre la lenteur des corps et le fourmillement de la lumière, l’atmosphère s’est allégée pour créer une sensation d’apesanteur et convoquer l’imaginaire des premiers pas sur la Lune.

Le vent reconnaîtra la pointure de mes pieds
Une performance scénique mise en scène par Florent Trochel
8/20