Samedi 25 mars de 15h00 à 18h00 (entrée libre)

Les Utopies d’Espace(s)
Éric Pessan et Karin Serres, auteurs et membres du comité de rédaction de la revue Espace(s) se font explorateurs d’utopies spatiales. Ils invitent à leur table artistes, auteurs et scientifiques afin d’aborder avec eux les aspects poétiques et utopiques de leur recherche, de leur pratique au quotidien jusqu’aux destins qu’ils souhaitent pour le futur. Dans un échange étayé d’arguments et d’impressions, les invités répondent tour à tour, pendant une trentaine de minutes, sur l’espace que prend le rêve dans leur quotidien, la façon dont ils l’entretiennent et les modalités de son partage.

À l’ordre du jour : l’évolution psychologique d’une colonie extraterrestre par Ange Beuque*, auteur ; les charmes du quotidien lors d’un voyage spatial au long cours par Bertrand Dezoteux**, artiste ; la création d’une poésie adaptée aux conditions de l’impesanteur par Eduardo Kac**, artiste ; les modalités de transport vers d’autres mondes par Frédéric Masson, ingénieur en charge des questions de propulsion au CNES ; l’étude des conditions d’habitabilité hors de la Terre par Coralie Neiner, astrophysicienne à l’Observatoire de Paris-Meudon ; l’avatar comme moyen imparfait de pallier le manque affectif lors d’un long voyage spatial par Charles Robinson*, auteur.

* à découvrir dans la revue Espace(s) 14
** à retrouver, au festival, dans l’exposition collective Habiter l’Espace


Samedi 25 mars de 20h30 à 23h00

Futurodrome Futurodrome
Jean-Sébastien Tacher et Alex Grillo avec Michel Viso (CNES)
Sous la forme d’un jeu futuriste animé par le performeur Jean-Sébastien Tacher et le musicien vibraphoniste Alex Grillo, l’exobiologiste Michel Viso est questionné sur les ambitions actuelles de l’aventure spatiale, domaine où la frontière entre utopie et réalité est ténue. Ses réponses seront soumises à l’ultime validation d’HAL-BERR, le Yotta-calculateur des possibles.
.

Lévitation #3 de Camille Boitel Lévitation #3
Camille Boitel avec Marine Broise et Aldo Thomas
Depuis longtemps, et de manière récurrente, Camille Boitel travaille sur la notion de pesanteur. Ses pièces explorent le vertige à l’envers : les corps sont happés, irrésistiblement, par des forces qui les élèvent et les étendent. Dans un système où le lourd devient le léger, ces corps sans artifice s’engagent dans une chorégraphie, voire une lutte, pour maintenir leur équilibre précaire.

On n'avance pas On n’avance pas
Théâtre de la Démesure
Benjamin Abitan, Antoine Dusollier, Barthélémy Meridjen, Aurélie Miermont

Dynamiser le flot de vacanciers terrestres vers les stations orbitales, voilà la problématique de l’un des principaux acteurs du marché de l’hôtellerie spatiale. Cette pièce impromptue relate une vidéoconférence entre les membres du Conseil d’Administration. Dans une conversation à l’épreuve de l’espace et du temps, ils envisagent la conception d’un hologramme publicitaire pour rendre le séjour désirable.

Claudia Solal Protosphère Cratorblug
Claudia Solal et Mathias Delplanque
Maîtrisant parfaitement les vertigineuses variations de la langue martienne, la chanteuse et guide touristique Claudia Solal, présente, en compagnie de l’électro-acousticien Mathias Delplanque, une sélection en diapositives des édifices à voir absolument lors d’un voyage sur Terre, la dernière destination à la mode.



Visuel Sidération 2017
museeretoursavoircreation
manif-retmusee_patrimoine
clav1