L’Observatoire de l’Espace lance le 15ème numéro de la Revue Espace(s) avec son Studio Cosmique

Jeudi 19 octobre, de 18h à 20h, l’Observatoire de l’Espace et son Studio Cosmique ont organisé une soirée à l’occasion du nouveau numéro de la revue Espace(s). L’auteur et membre du comité de rédaction Éric Pessan a accueilli sur scène auteurs et artistes pour explorer le thème de ce numéro « La légèreté ». Cette soirée était l’occasion pour le public de dialoguer avec différents contributeurs de ce nouveau numéro et de découvrir leur démarche artistique consignée dans ses pages.

La soirée, libre sur inscription, a rassemblé une soixantaine de personnes ravies de découvrir le programme de la soirée et le dernier numéro de la revue Espace(s) .

Programme de la soirée :

18h : Ouverture par Gérard Azoulay, responsable de la rédaction de la Revue Espace(s) et directeur de l’Observatoire de l’Espace, le laboratoire arts-sciences du Centre national d’Etudes spatiales ;
Présentation du numéro 15 d’Espace(s) par Éric Pessan, membre du comité de rédaction de la revue ;
L’auteur Sabine Revillet offre une lecture performée de son texte Berlingot. Elle imagine comment la vie d’une femme employée dans atelier familial de fabrication de ballons bascule à la suite de l’envol d’un ballon tétraédrique ;
L’auteur et philosophe Pierre Alferi partage son questionnement sur la légèreté, à l’issue de son expérience de vol parabolique. Il réagit en direct aux témoignages récoltés sur cette notion par David Christoffel auprès d’Arnauld Pierre, Antoine Bioys, Elie During, Bastien Gallet, Ulysse Gallet et Andrea Urlberger ;
Le plasticien et photographe Romaric Tisserand présente un projet d’essaimage photographique : la nouvelle série Botanique, réalisée à partir d’une sélection d’images de son archive de photographies vintages de la Nasa ;
Après le visionnage d’un extrait de son film, l’artiste constructeur-bricoleur-narrateur Johan Decaix, en communication à distance, revient sur son rêve de photographier la courbure de la terre depuis la limite de l’espace avec l’appareil photo de son grand-père.
19h : Échanges avec le public.