Eric Cordier : musicien électro-acoustique

immersion eric cordier

La particularité de ses travaux électroacoustiques tient dans le recours à une source sonore dont la structure engendre la matière musicale. La construction musicale s’élabore dans un aller-retour entre la matière sonore et les processus de composition propres à la musique sur support magnétique.
En 2011, par le biais de l’Observatoire de l’Espace, Éric Cordier réalise une résidence au laboratoire de test et de calibration d'Orsay, où les instruments de la physique spatiale destinés à « intégrer » un satellite ou une sonde sont testés et étalonnés avant d'être envoyés dans l'espace. Eric Cordier a enregistré le son des pompes à vides, celui des jauges de pression, des convertisseurs analogiques-digitaux, des détecteurs de fuite d'hélium et autres, de façon à composer une musique électroacoustique. Il en a écrit par la suite un journal publié dans Espace(s) 9 et composé une pièce de musique présentée au cours du festival Sidération 2012. En 2013, il est revenu sur place avec une équipe de France Culture pour interroger les techniciens de l'IAS et donner à comprendre le travail d'équipe qui se déploie dans l'aventure spatiale. Ce séjour a donné lieu à la création d’une émission radiophonique, diffusée dans l’Atelier de la création de France Culture le 26 décembre 2013. Il souhaite aujourd’hui réitérer ce type d’expériences dans d’autres lieux dédiés à la recherche spatiale. L’idée est de faire une pièce, qui rassemblerait plusieurs étapes caractéristiques de l’industrie spatiale : des tests sur matériaux au décollage d’une fusée Ariane en passant par la construction des lanceurs.

www.ericcordier.fr