Frédéric Ferrer : metteur en scène et géographe

Frédéric Ferrer

Semblable au géographe, qui fut longtemps considéré comme le spécialiste de rien, il aime davantage les frontières que le cœur des disciplines. Non pas la synthèse mais le frottement. Théâtre, danse, opéra, projections graphiques et vidéo, ses créations tentent d’être un événement, où l’espace devient, avec les moyens qui sont ceux de la scène, le lieu des possibles.
Depuis 2010, Frédéric Ferrer a amorcé une collaboration avec l’Observatoire de l’Espace, pour enrichir ses connaissances du domaine spatial et utiliser des données scientifiques qui sont le point de départ de ses conférences scientifico-poétiques.
L'Observatoire de l'Espace a collaboré avec Frédéric Ferrer pour ses multiples cartographies : Les déterritorialisations du vecteur, À la recherche des canards perdus et Comment j’ai appris à ne plus m’en faire et à aimer le réchauffement climatique et surtout WOW ! Conférence sur nos possibilités de vivre ailleurs, élaborée à partir de son immersion auprès de scientifiques spécialisés dans l’exobiologie.


Il se propose à présent de concevoir une cartographie martienne, à l’aide d’un Petit guide pratique à destination des primo-arrivants. Se devant d'expérimenter pour sa création l’impesanteur, il participera au prochain vol en ZERO-G en octobre 2017. Impressions personnelles, témoignages des autres passagers et du personnel de bord seront recueillis pour nourrir son projet. Ce dernier travail de recherche sera restitué dans une forme scénique inédite, présentée lors de la prochaine édition du festival Sidération, en mars 2018.

www.verticaldetour.org