L'irruption de l'Espace

A
l’occasion de la prochaine Nuit européenne des musées, le 15 mai 2010, l’Observatoire de l’Espace s’associe au ministère de la Culture et de la Communication pour la troisième fois consécutive et propose une nouvelle manifestation : « L’irruption de l’Espace ».

La nuit du 15 mai 2010, têtes de fusée, collecteurs de matière extra-terrestre, réflecteurs laser, balises, chambres de combustion, senseurs stellaires, centrales inertielles, caméras infrarouge, boîtiers de détection, équipements spatiaux ainsi que des archives audiovisuelles, feront irruption dans des musées d’archéologie, des Beaux-Arts, d’art contemporain ou d’histoire, pour une rencontre avec une œuvre de leur collection.

Trente-six musées, répartis dans quatorze régions de France, participent à cette nouvelle manifestation qui s’inscrit dans le prolongement de celles mises en place pour les éditions 2008 : L’Espace habité, et 2009 : L’Espace, si près, si loin. Cette année, un éclairage particulier sera apporté aux collections muséales à travers l’association entre œuvre d’art et patrimoine culturel spatial. Dans chaque musée participant, le visiteur découvrira, au sein des espaces d’exposition, une installation sur le thème de L’irruption de l’Espace. Elle sera constituée d’une œuvre plastique extraite des collections – peinture, sculpture, photographie, objet d’art ancien ou contemporain – présentée en regard d’une pièce (instrument ou archive) issue du patrimoine spatial.

A Toulouse, Paris, Troyes ou encore Marseille, le public pourra ainsi se laisser entraîner au sein de plusieurs musées d’une même ville, dans des déambulations à travers l’imaginaire spatial, au gré des couples ainsi composés.

Ainsi, une réflexion est élaborée qui permet au public des musées de France de développer une approche différente à l’univers spatial, à partir du thème de L’irruption de l’Espace dans le monde artistique, avec des codes autres que techniques. La notion commune aux deux éléments exposés est mise en lumière afin de nourrir un imaginaire collectif se construisant à partir de références culturelles issues des deux objets constituant le diptyque. Un catalogue de la collection du Musée Imaginaire de l’Espace accompagnera cette réflexion.


clav1
museeretoursavoircreation
manif-retmusee_patrimoine