Chroniques spatiales

La capacité des hommes à investir l'Espace a considérablement élargi le champ des possibles pour l'Humanité. Scientifiques, philosophes et artistes ont très vite perçu ce changement comme un nouvel horizon. Pour les uns, l'Espace allait permettre d'accéder à l'universalisme grâce à la diffusion de l'éducation et du progrès. Pour d'autres c'est un nouveau territoire à conquérir mais aussi d'autres formes de vies à découvrir et un autre art à inventer.
Commissaires d'expositions, historiens et acteurs de l'aventure spatiale sont venus partager avec le public leurs réflexions sur chacun de ces défis.
Les « chroniques spatiales » étaient animées par Michel VISO, en charge à la direction des programmes du CNES de protection planétaire et d'exobiologie.

Ces interventions sont aujourd’hui disponibles en Podcasts.

Samedi 14 septembre

Arnaud Bozzini, commissaire d'exposition de l'Atomium de Bruxelles, est commissaire en 2008 de Expo 58, entre utopie et réalité, qui célèbre les cinquante ans de l'exposition universelle de Bruxelles de 1958, où les premiers Spoutnik étaient exposés dans le pavillon de l'URSS. Il dévoile comment au-delà de la science, les idéaux de paix affichés se lisent dans le contexte géopolitique de la guerre froide.



Catherine Petit, conservatrice en chef, est une des trois commissaires, avec Jean-Pierre Luminet et Marc Lachièze-Rey, de l'exposition Figures du Ciel qui s'est tenue en 1998 à la BnF François Mitterrand. Par-delà la confrontation des images, anciennes et nouvelles, elle montre que l'exploration du ciel est aussi exploration de conceptions du monde ou des évolutions de la pensée..



Christophe Kihm, critique d'art, assure le commissariat avec Renaud Loda et Peter Szendy de l'exposition Musée de l'art extraterrestre , qui s'est tenue pour la première fois en 2012, à la Haute Ecole d'Art et de Design de Genève. Il évoque les positions théoriques et les regards sur l'art qui sous-tendent ce projet, entre création extraterrestre et extra-terrienne.



Arnauld Pierre, historien de l'art, est commissaire de l'exposition Cosmos. À la recherche des origines, de Kupka à Kubrick, tenue aux Canaries en 2008. Il raconte comment l'Espace s'est construit culturellement comme une vaste matrice en perpétuelle genèse.



Christophe Bonnal, ingénieur, retrace comment la présence humaine dans l'Espace se dessine en fonction des infrastructures existantes ou projetées.



Dimanche 15 septembre

Fabienne Casoli, astrophysicienne, révèle comment l'Espace a ouvert des perspectives sur les questions des origines de l'univers et de la matière et indique en quoi le cosmos porte la promesse d'un renouvellement des fondements de la physique..



Jacques-Emile Blamont, directeur scientifique et technique au CNES en 1961, évoque les dispositifs d'enseignement et de transmission des savoirs, grâce aux satellites, en particulier dans les pays en voie de développement, dans les années 60.



Michel Cabane, planétologue, montre combien les missions d'exploration planétaire constituent l'un des événements majeurs de la seconde partie du vingtième siècle sur le plan scientifique.



Alain Lecavelier des Etangs, astronome, nous entraine à la découverte des exoplanètes, nourrissant l'espoir d'y découvrir des signes d'une vie extraterrestre.


Jean-Pierre Haigneré, astronaute, revient sur les espoirs et promesses ouverts par l'exploration humaine de l'Espace, des missions scientifiques et techniques au tourisme spatial.



clav1
manif-retmusee_patrimoine