L’Espace en jeu, remise des prix


Yuliya Shvetsova, Celina Diaz et Bruno Ramalho ont été invités par le ministère des Affaires étrangères et européennes à Paris pour la remise des Prix, l’occasion pour eux de découvrir Paris et de rencontrer des personnalités du monde spatial et du monde littéraire

Paris, le 25 mai 2010.

Dans le hall de l’hôtel à Issy-les-Moulineaux, à 9h30, Yuliya, Celina et Bruno attendent le début de la journée de remise des prix. Accompagnés des professeurs qui ont mis en place les ateliers d’écriture au sein de leurs établissements scolaires, les lauréats prennent le chemin du musée des Arts et Métiers, où les attend Michel Viso, exobiologiste au CNES. Ils vont retracer ensemble l’histoire et la signification de plusieurs objets qui dessinent un cheminement spatial au sein des collections.
Neuf objets marquent ce parcours qui débute sous les combles avec la lunette de Galilée. Grâce à elle, cet illustre scientifique a pu retransmettre ses observations à travers des dessins de la Lune, qui figurent notamment dans Le messager des étoiles (1610).

Arts et Métiers - L'Espace en jeu

Au fil des explications de Michel Viso, les lauréats découvrent le robot Lama et ses deux yeux qui ont exploré des simulations de sols martiens ; le satellite Telstar qui assura la première émission de télévision en direct entre New York et Pleumeur-Bodou, en Bretagne, le 11 juillet 1962 ; le panneau photovoltaïque qui produit de l’électricité à partir des rayonnements solaires et fournit notamment de l’énergie aux satellites. La visite se termine dans la chapelle du musée avec le puissant moteur Vulcain des fusées Ariane 5 et le télescope Sigma (Système à imagerie gamma à masque aléatoire), qui permet d’observer les sursauts gamma dans l’univers et de détecter leur provenance.

Arts et Métiers - L'Espace en jeu

A la fin de la visite, les lauréats sont accompagnés au siège du CNES, où les attendent l’écrivain Cyrille Martinez et le spationaute Jean-François Clervoy. Ils déjeunent ensemble, partageant ainsi un moment privilégié qui permet aux lauréats de découvrir l’univers spatial, tant imaginaire, à travers la littérature, que celui de la vie à bord de la navette spatiale.
Pendant le repas, les lauréats expliquent pourquoi ils ont appris le français. Jean-François Clervoy raconte également comment il a appris le russe en quelques mois afin de communiquer avec les différents membres de l’équipage de la Station spatiale internationale. Chacun parle de son pays et de sa vie là-bas. Bruno, Celina et Yuliya vivent en effet dans des pays très divers, le Canada, le Portugal et la Russie. Chacun fait part d’expériences très différentes.

L'Espace en jeu - Remise des prix

Les lauréats retournent ensuite au CNES pour la cérémonie de remise des prix. La presse est présente, ainsi que des invités des ministères de la Culture et de la Communication et des Affaires étrangères et européennes, des représentants de centres culturels et des Ambassades du Canada, du Portugal et de Russie.
La cérémonie commence par l’intervention du spationaute, qui explique ses missions à bord de la navette spatiale et la vie qu’il y a menée. Cyrille Martinez revient ensuite sur son texte, Du vin sur la Lune, dans la revue Espace(s) n°6, ainsi que les difficultés qu’il a rencontrées lors de son écriture. Il a travaillé à partir du même dispositif que les lauréats, avec un texte de forme théâtrale ou dialoguée s’inspirant de l’un des dix mots (le mot « mentor ») proposés par le Délégation générale à la langue française et aux langues de France pour la Semaine de la langue française et de la francophonie.

Après les félicitations de Pierre Tréfouret, Directeur de la communication externe, de l'éducation et des affaires publiques au CNES, de Jean-François Baldi, Délégué adjoint à la langue française et aux langues de France et de Jean-Paul Rebaud, Sous-directeur à la diversité linguistique et du français au ministère des Affaires étrangères et européennes, les lauréats ont lu leur texte et Gérard Azoulay leur a remis un prix, constitué d’ouvrages sur l’Espace et du dernier numéro de la revue.

L'Espace en jeu - Lectuer

La journée s’est terminée par une visite de Paris en bateau-mouche, alors que le ciel menaçait d’éclater, puis par un dernier verre dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés avant d’aller admirer les scintillements de la Tour Eiffel.

L’Observatoire de l’Espace et le ministère des Affaires étrangères et européennes regrettent l’absence de la seconde lauréate, Gaëlle Charlotte Joanne Epo-Mouto, qui n’a pu assister à cette journée de remise des prix. Cependant, elle est invitée à Paris à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine les 18 et 19 septembre 2010.

Voir le reportage vidéo


<vide><vide>
SLF 2010_L'Espace en jeu