Remise des prix


Georges Germain, Danae Reynaud Romero et Zoya Dinelt, gagnants du concours d'écriture « L'Espace en jeu » ont été invités à Paris pour la remise des Prix. Une journée dense, riche en émotions et en découvertes, les attendait.

Quelques notions de physique spatiale

Il est près de 10 heures du matin, ce mardi 24 mai 2011. Les portes de la Cité des Sciences et de l’Industrie ne sont pas encore tout à fait ouvertes, mais le hall d’accueil résonne déjà d’une forte clameur. Des groupes scolaires de tous les âges et de toutes les nationalités s’y bousculent à l’envi. Parmi eux, un groupe de 3 jeunes gens accompagnés de quelques adultes attend patiemment le moment de monter à l’étage.

Georges Germain, 14 ans, du Liban, Danae Reynaud Romero, 16 ans, du Mexique, et Zoya Dinelt, 21 ans, de Russie, sont les 3 gagnants de la 2e édition des ateliers d’écriture « L’Espace en jeu » mis en place par l’Observatoire de l’Espace du CNES dans le cadre de la Semaine de la langue française et de la francophonie.

Invités à Paris par le Ministère des Affaires Etrangères pour se voir remettre leur prix, ils débutent ici leur journée par la visite du département de physique spatiale, accompagnés de Michel Viso, ancien vétérinaire devenu exobiologiste au CNES.

« J’admire beaucoup les personnes qui écrivent le français alors que ce n’est pas leur langue maternelle. » souligne le responsable scientifique, qui les accueille chaleureusement.



slf_01

.Au détour de quelques manipulations, Michel Viso retrace succinctement l’histoire de la conquête spatiale. Il en profite pour détailler quelques notions de physique comme la gravité ou le spectre électromagnétique.
Les applications scientifiques et civiles, telles que la mise en orbite de satellites ou le système de navigation GPS, ne sont pas oubliées. Tous écoutent religieusement.

.
slf2

Après un ultime crochet par le spatiophone, qui diffuse quelques enregistrements sonores historiques, Georges, Danae et Zoya s’essayent au lancement d’une fusée à eau programmée par ordinateur.


slf3

Dégustation et conversation en cercle restreint

Un déjeuner en compagnie d’André Husson, représentant du CNES auprès de la Charte internationale Espace et Catastrophes Majeures, attend bientôt les lauréats dans le restaurant d’un célèbre théâtre parisien.

A table, les conversations vont bon train. L’absence des cornichons dans la gastronomie mexicaine, les coupures d’électricité au Liban, le choix des langues vivantes à l’école sont autant de sujets qui délient les langues pendant que les palais dégustent.


slf4

Laurence Rizk, qui accompagne Georges, gagnant du 1er prix, souligne le sacrifice réalisé par les 10 participants issus du Collège Notre-Dame du Balamand de Tripoli. « Pour venir à mon atelier d’écriture, les élèves ont quotidiennement renoncé à leurs récréations » relate la chargée de projets de langue française et anglaise du collège.

Pour Bruno Le Bonniec, qui enseigne l’économie au lycée franco-mexicain de Mexico et accompagne Danae, le concours « L’Espace en jeu » intervenait dans le cadre du dispositif d’accompagnement personnalisé. « Il présentait l’avantage de travailler le français et l’écriture sans que cela se fasse durant un vrai cours » remarque l’enseignant.

L’emploi du temps chargé de la journée n’accorde aucun répit au groupe qui doit rapidement se diriger vers le Palais de la Découverte pour y assister à la cérémonie de remise des prix. Dans une salle de conférences, qui s’emplit graduellement d’une quarantaine d’invités, les lauréats, fébriles, relisent les textes à l’origine de leur victoire. Dans quelques instants, ils livreront ces quelques lignes aux oreilles du public présent.

Des honneurs mérités et salués

Guy Simonin, Directeur scientifique du palais de la Découverte et Gérard Azoulay, Responsable de l’Observatoire de l’Espace du CNES, ouvrent officiellement la cérémonie.


slf5

Avec la présentation de la Charte international Espace et Catastrophes Majeures, André Husson offre au thème de la « Solidarité », choisi lors de la semaine de la langue française, un éclairage spatial. Collaboration entre différentes agences spatiales en période de crise, la Charte assure la mise à disposition gratuite des images et des satellites et facilite l’action des secours. « C’est le plus bel exemple de coopération internationale » conclut André Husson.

Les discours s’enchaînent : Pierre Tréfouret, Directeur de la Communication, de l’Education et des Affaires Publiques au CNES ; Jean-Paul Rebaud, sous-directeur de la diversité linguistique et du français au Ministère des Affaires étrangères ; Xavier North, délégué général à la langue française et aux langues de France au Ministère de la Culture et de la Communication. Tous soulignent l’inventivité et la grande qualité des textes primés et saluent le bel exemple de décloisonnement des savoirs réalisé par le concours « L’Espace en jeu ».

Henriette Martinez, Députée des Hautes-Alpes et Présidente déléguée de la section française de l’Assemblée parlementaire de la francophonie, remet leur prix aux 3 lauréats. Ceux-ci prennent alors le micro pour lire leur texte. Le mot « accueillant » aura finalement inspiré 2 de ces 3 écrivains en herbe, Danae s’attachant quant à elle au mot « main ».


slf6

Balade sur la Seine

La journée s’achève par une agréable balade en bateau-mouche, au cours de laquelle les 3 jeunes gens prennent la pose devant les monuments emblématiques de Paris. Cette longue et dense journée aura indubitablement noué des liens d’amitié entre eux. A la question « qu’avez-vous préféré durant cette journée ? », la réponse, invariable, ne se fait pas attendre : « Tout ! » répondent-ils solidairement.


slf7



<vide><vide>
visuel ODE_ndm 2011